Matériel vidéo

1 Équipement2 Quel appareil I 3 Quel logiciel I 4 Durée de vie des supports

La technologie évolue vite, quel équipement faut-il pour faire de la vidéo en 2018 ?

1 - Équipement informatique

● Configuration minimale requise 
  - Processeur Intel Core Duo 1,83 Ghz ou AMD Dual Core avec 2.0 Ghz
  - 1 Go de RAM
  - environ 2 Go d'espace disponible pour l'installation
  - un disque dur de capacité suffisante pour la vidéo
  - carte graphique avec résolution 1024x768, compatible DirectX 9.0c (128 Mo de mémoire)
  - connectique : IEEE1394, USB2
 
● Configuration recommandée HD
  - Processeur Intel Core I5/I7 ou AMD Athlon 64 X2
  - 4 Go de RAM
  - carte graphique compatible
  - carte son multi-canal pour l'édition en son Surround
 
● Configuration recommandée 2K/4K/3D
  - Processeur quatre cœurs  2,8 Ghz (I7 à partir de 4ème génération)
  - 8 Go de RAM
  - carte graphique avec 512 VRAM minimum
  - Système 64 bits

À noter :

  • Le DD doit impérativement être formaté en NTFS (en FAT 32 la taille maximum d'un fichier est de 4Go).
  • Un SSD ne se formate pas
  • Il apparaît, selon le logiciel de montage utilisé, que les cartes graphiques ATI, pour le traitement de certaines opérations vidéo (50p, 3D, effets complexes, exportation en Mpeg4, ...) sont moins performantes que les cartes nVIDIA, ou provoquent des plantages.
● Pour la capture DV/HDV
La connexion du caméscope DV/HDV à l'ordinateur doit impérativement se faire via un câble IEEE1394 (Firewire, iLink). Depuis 2010  les ordinateurs  ne sont plus équipés du port IEEE1394.

● Pour la capture analogique :
Pour la capture à partir d'une source numérique, pas besoin d'un équipement spécial. En revanche, pour la capture analogique, la liaison est analogique/numérique. Il faut alors convertir l'analogique en numérique. Les cartes graphiques n'étant plus équipée d'une entréeS-Vidéo,
il faut utiliser un convertisseur : une carte d'acquisition interne ou un boîtier externe ou une clé USB d'acquisition.

clé USB d'acquisition vidéo

 
Le boîtier externe de 50 à 100€ est référencé dans de nombreuses marques. La source (magnétoscope, caméscope analogique, décodeur non numérique) se connecte au boîtier via un câble S-VHS et un câble audio (rouge, noir ou blanc), ou un câble composite (jaune, rouge, noir ou blanc). Le boîtier se connecte à l'ordinateur via le câble USB. La clé USB d'acquisition, plus simple et aussi performante, est moins chère. À noter : boîtier et clé USB ne possèdent pas de TBC (Correcteur de Base de Temps), la connectique composite entraîne une déperdition de qualité d'image. Toutefois la qualité du transfert reste convenable. Attention pour le SECAM, veillez à ce que le matériel (convertisseur et logiciel) prenne en charge ce standard.
La carte d'acquisition dotée du TBC, à partir de 500€, de meilleure performance, convient mieux pour ceux qui pratiquent le montage de manière assidue.
 
Vous disposez d'un ancien caméscope numérique (miniDV) équipé d'une entrée analogique, ou d'un Sony HI8 Digital qui lit les cassettes 8 mm et HI8, le caméscope fait la conversion (voir procédure dans le manuel du caméscope).
 

2 - Quel appareil pour la vidéo numérique ?

  • LE TÉLÉPHONE MOBILE
Aujourd'hui, l'appareil vidéo incontournable  pour un large public est le téléphone mobile. Cette pratique modifie fondamentalement le profil du vidéaste amateur..
Avantages :
● appareil non encombrant, toujours sur soi, facile à utiliser. 
Inconvénients :
● peu de modèles offrent une bonne qualité d'image (quelques smartphones).
● pas de possibilité d'ajouter un accessoire : micro externe, filtre ....
● la petitesse du capteur limite les possibilités d'utilisation.
● le manque de stabilité, la sensiblité insuffisante, l'absence de zoom optique, ..., ne permettent pas de filmer dans des conditions optimales.
● le format d'image est dédié à la diffusion, non au montage.
Profil de l'utilisateur :
● la majorité des utilisateurs, ignorant tout des techniques de la vidéo, construisent leurs vidéos dans le style langage SMS.
● l'utilisateur axe sa priorité sur la facilité d'emploi, rarement sur la qualité de l'image.
● peu d'utilisateurs passent par la phase montage.
● les images diffusées sur Internet sont révélatrices : maîtriser les points faibles de ce type d'appareil demande un savoir-faire rare chez les vidéastes amateurs (bougé, cadrage, réglage de la mise au point ...).

    L'APPAREIL PHOTO NUMÉRIQUE (APN)

APN

 

Le mode vidéo des APN permet de filmer en HD et en 4K. La qualité image d'un APN équipé d'un capteur minimum 1"  est supérieure à celle d'un caméscope grand public.

 

 

  • LE REFLEX HDSLR :
reflex
 
 
 
Le reflex HDSLR permet d'obtenir des vidéos de qualité, en bénéficiant des avantages de la photo : capteur, optique, luminosité, sensiblité, profondeur de champ  ... Lire la suite

 

 

  • LE CAMÉSCOPE
camescope 
 
Plusieurs types d'appareils se livrent concurrence : les caméscopes HD et 4K, les caméras sportives (action-cams), les caméscopes 3D, la caméra 360°. Le support d'enregistrement est la carte mémoire dont certains appareils peuvent supporter une carte de 512Go .
 
 
- HDV (mini-DV) : image enregistrée en Mpeg2 avec résolution 1440x1080 restituée en 1920x1080
- AVCHD en Mpeg4 AVC (H264) sur carte mémoire avec résolution 1920*1080 et1280*720
- 3D : les fabricants ne proposent plus dans les nouveautés des caméscopes 3D.
- 4K : XAVC, XAVC-S, MP4, H265
- 360° :
 
gopro 
 
Si la vente des caméscopes chute, celle des action-cams est en forte progression avec en tête GoPro. De nets progrès ont amélioré la qualité vidéo de ces appareils, mais des différences de qualité subsistent, notamment en basse lumière ou avec une vitesse supérieure à 25/30 i/s (petite résolution et faible débit binaire)
 
 
 
360
 
 
 
Un engouement vers le 360° se développe : de plus en plus de fabricants proposent des modèles.

 

 

Vous venez d'acquérir un caméscope, en premier lieu, lisez attentivement le manuel pour bien comprendre le fonctionnement, cela évite des erreurs irréparables (formatage inopiné, effacement d'un enregistrement antérieur ....) et conservez ce manuel (manuscrit, document PDF, DVD).

      LE DRONE

Survoler une région en montgolfière, autogire, avion bi-places, hélicoptère ou tout autre moyen aérien, permet de réaliser des prises de vues exceptionnelles. Un plaisir qui coûte cher.

 drone
Pour un prix abordable, il est possible de prendre des vues aériennes depuis le sol en utilisant un drone. Malgré les restrictions liées à la réglementation, les possibilités d'utilisation sont nombreuses.
Le Mavic Pro de DJI remporte un vif succès tant il possède des qualités : peu encombrant et facile à transporter  (plié il tient dans la main), nombreuses fonctionnalités, modes de vols automatisés, performant ...

 

      ACCESSOIRES

Afin d'améliorer les conditions du tournage, prévoyez divers accessoires :
- batterie de secours
- bague d'adaptation : pour utiliser un accessoire de diamètre différent de l'objectif du caméscope (par exemple pour monter sur l'objectif un grand-angle, un filtre ...)
- grand-angle : aujourd'hui peu de caméscopes ont une focale grand-angle (28 ou 35mm)
- filtre UV : à garder en permanence sur l'objectif. Il filtre les rayons UV et renforce le pouvoir filtrant de l'objectif. Il protége l'objectif des agressions extérieures (poussière, eau, chocs, rayures .....).
- filtre polarisant : très utile pour scènes de plage, neige ...(réduire ou supprimer la lumière réfléchie par des surfaces non métalliques, pour foncer le bleu du ciel et saturer les couleurs...).
- kit de nettoyage comprenant : pinceau soufflant, chiffon anti-statique, liquide de nettoyage pour optique (proscrire les liquides de nettoyage pour lunettes).
- pare-soleil.
- trépied, encombrant certes, mais tellement pratique pour les les panoramiques, plans fixes...
- lampe d'appoint (tous les caméscopes n'en sont pas équipés).
- micro additionnel (voir article)
- sacoche photo/vidéo : pour protéger et transporter le caméscope et des accessoires.
- steadycam, crosse d'épaule, rotule motorisée, stabilisateur motorisé : accessoires qui permettent de stabiliser l'appareil vidéo lorsque l'opérateur est en mouvements.
stabilisateur

      MATÉRIEL ANNEXE

Écrans : ordinateur (plusieurs résolutions sont disponibles), TV HD (1920*1080), TV 4 K

Vidéoprojecteurs : Full HD, 4K : de 700€ à >100000€ (Panasonic PT-RQ13 K : vidéos avec smartphones s''abstenir).

Clé Wifi pour TV  : Google Chromecast

 3 - Quel logiciel choisir ?

  • LES GRATUITS

Très convenables pour apprendre le montage. Toutefois leur minimalisme limite la créativité. Les réserver pour l'initiation.

  • LOGICIELS GRAND PUBLIC

Ces logiciels offrent l'avantage d'être conviviaux, facile à utiliser. La différence entre eux réside essentiellement dans le nombre et la qualité des fonctionnalités (voir Tests ). Le classement rapport qualité/prix :

MAGIX Video deluxe 2019/Plus/Premium : 70€/100€/130€
8/10 le plus complet
ADOBE Première Elements 2019 : 99,60€ 7,5/10 simplicité intelligente
CYBERLINK PowerDirector 17 Ultra/Ultimate : 90€/130€ 7,5/10 facile d'emploi
VEGAS Movie Studio 15/Platinum/Suite : 40€/70€/120€ 7,5/10 performances moyennes
COREL VideoStudio Pro/Ultimate 2018 : 62,99€/79,99€
7/10 performances moyennes
PINNACLE STUDIO 22/Plus/Ultimate : 59,95€/99,95€/129,95€ 6,5/10 performances insuffisantes
GRASS VALLEY Edius Neo 3.5 : 169€ 6/10 prix élevé
NCH VideoPad Editor : 64,17€/36,65€ 5/10 faibles performances
AVS Video Editor : 36,10€ 5/10 faibles performances
MAGIX Fastcut 3 : 49,99€ 4/10 performances insuffisantes
 
MAGIX Vidéo Easy, 39€................................................hors classement, réservé exclusivement aux débutants
 
  • LOGICIELS pour vidéastes plus orientés vers le matériel professionnel

Ces logiciels, plus lourds et plus difficiles à prendre en main, permettent un montage évolué avec des outils puissants :

ADOBE Première Pro CC
APPLE Final Cut Pro X
AVID Media Composer
GRASS VALLEY Edius Pro
MAGIX Vidéo Pro X
VEGAS Pro
 
À ce niveau, un classement serait superflu et manquerait d'objectivité. Chacun de ces logiciels a ses partisans.
  • LOGICIELS COMPLEMENTAIRES

De nombreux logiciels viennent en complément du logiciel de montage (liste non exhaustive) :

iClone (Micro Application) pour créer et animer des personnages et des films en 3D.
AUTODESK Maya : logiciel 3D d'animation, de création d'effets visuels
AUTODESK 3DS Max : logiciel 3D de modélisation d'animation et de rendu
ADOBE After Effects : pour créer des effets spéciaux et des animations graphiques
ADOBE Audition : station de travail audio
Blender 3D : logiciel d'animation, de modélisation et de rendu 3D (gratuit)
BluffTitler : titrage 3D
BORIS FX : plusieurs logiciels d'effets et transitions
CINE FX (ex Jahshaka) : logiciel libre d'effets et compositing
CINEMA 4D : pour créer des animations et des rendus en 3D
GENARTS Sapphire : plugins d'effets pour Adobe, Apple, Autodesk, Avid
Jahshaka (CINE FX) : logiciel libre d'effets et compositing
NewBlue FX : collection d'effets et transitions
proDAD Adorage : une riche collection de transitions (plus de 10000)
proDAD Defishr : correction des vidéos fisheye
proDAD Héroglyph : solution pour les titres et bandes annonces, itinéraires animés, écriture manuscrite et murs vidéo....
proDAD Vitascene : une riche collection d'effets et de filtres (nécessite une carte graphique avec GPU)
proDAD Mercalli : pour la stabilisation postérieure des clips vidéo
REDGIANT : suite d'outils pour la correction des vidéos
MAGIX 3D Maker : pour créer des textes en 3D
REALLUSION animations : collection de logiciels d'animations
XARA 3D : pour créer des textes en 3D
 
4 - Durée de vie des supports
 
Aucun support n'a une durée de vie illimitée.

Carte mémoire : la durée de vie d'une carte mémoire est sujette à la qualité de fabrication et à son utilisation : un nombre important d'enregistrements et d'effacements diminue la durée de vie

Cassettes (VHS, HI8, DV) : la durée de vie d'une bande magnétique est estimée à 15 ans, à condition toutefois que le stockage soit optimal (à l'abri de la lumière, dans une atmosphère à faible humidité et à une température constante). Le revêtement magnétique de la bande se décolle peu à peu jusqu'à rendre la bande irrémédiablement illisible. La qualité se perd à cause du géomagnétisme et de l'humidité de l'air.

Clé USB : comme la carte mémoire, la clé USB est sujette à la qualité de fabrication et à l'utilisation

Disque dur : le système mécanique d'un disque dur peut à tout moment rompre. La durée de vie d'un disque dur est très aléatoire.

Dique optique (DVD, Blu-ray Disk) : des études ont montré que la durée de vie d'un disque optique est limitée et inférieure à ce qu'annoncent les fabricants.
La durée de vie d'un disque optique correspond à la période pendant laquelle le disque peut être lu.
Cette durée de vie dépend de nombreux facteurs. Ces facteurs sont regroupés en six familles :
- type
- qualité de fabrication
- condition du disque avant enregistrement
- qualité de l'enregistrement
- manipulations et entretien
- conditions environnementales
La qualité du support dépend du composant organique et de la couche de réflexion sur laquelle intervient le laser. L'estimation moyenne de la durée de vie d'un DVD est environ 30 ans.
Conservez vos disques dans un boîtier, à l'abri de l'humidité, de la lumière et de la chaleur.
 
Quel que soit le support sur lequel vous sauvegarez vos fichiers, il est prudent de faire une seconde sauvegarde sur un auttre support  (un fâcheux incident peut faire perdre toutes les données d'un support).

bouton retourtop

Mentions légales

Droits réservés

GYPSE VIDEO 2018