Le vidéaste amateur, quel que soit son matériel pour filmer, adopte une résolution sans prendre conscience de ce qu'elle implique dans la construction de la vidéo.

Régulièrement, on me pose des questions à propos de la résolution.

puce 103Quelle est la différence entre résolution et format ?

En vidéo la résolution est le rapport H/L mesuré en pixels :
   SD
Pal : 720*576
NTSC : 720*480
   HD
1280*720
1920*1080
   HDV
1920*1440
   UHD/4K
2048*1080
2560*1440
3840*2160
4096*2160

 Format est un terme généraliste qui fait référence à de nombreuses caractéristiques, d'où des confusions. Lire la suite

puce 103 Quelle est la meilleure résolution ?

La plus grande ? VRAI en théorie, FAUX dans la pratique.

●  Certes, plus la résolution d'une vidéo est grande, plus elle contient de pixels. Plus l'image contient de pixels plus les détails sont précis. Ceci est vrai en photographie. Or, en vidéo, il s'agit d'enregistrer et de lire des images à une fréquence déterminée. Les images sont encodées selon un processus complexe dont la qualité varie selon le système d'encodage (codec).

●  La résolution d'une vidéo est associée à un format vidéo (liste non exhaustive) :
- SD −> Mpeg2, DVCAM
- HD −> Mpeg4, WMV, XDCAM, FLV
- UHD −> Mpeg4, HEVC 

●  Un format vidéo peut-être encodé par plusieurs codecs, par exemple :

Mpeg4 > H264, x264, DivX, Xvid, XAVC, XAVC-S ....
 
● Un codec est défini par les normes ISO/CEI. Le codec  est soumis à l'influence du débit binaire pour lequel un seuil minimal est fixé afin de garantir une qualité moyenne :
- Mpeg/2 : 8000 Kbit/s
- Mpeg4/AVC : 25 Mbit/s

● De nombreux appareils grand public utilisent en 4K des algorithmes de traitement d'image générant divers défauts : fluidité de l'image, rendu des couleurs, imprécision de l'exposition, dynamique insuffisante ... Toutefois, la prise en charge du HEVC dans les nouveaux modèles améliore sensiblement la qualité.

puce 103 Comment définit-on la qualité de l'image ?

Au quotidien, tout un chacun juge l'image qu'il perçoit. Sur quels critères ? Par rapport à quoi ? Les imperfections de la vue (la perception visuelle par l'œil humain est imparfaite) et  les interprétations du cerveau ne favorisent pas une appréciation objective. 

La qualité de l'image se quantifie d'après les normes ISO/CEI, et s'analyse techniquement avec un matériel spécifique. Ce sont ces analyses qui ont permis d'établir des rapports sur les résultats obtenus dans divers encodages.

puce 103 Comment exporter ?

La meilleure solution consiste à conserver les données d'origine (codec, résolution, débit binaire).

Je ne le dirai jamais assez, une conversion est destructive et génère une perte de qualité plus ou moins visible.

La diffusion sur le Web exige des contraintes (format, taille du fichier ...) d'où la necessité d'effectuer un transcodage (décodage + réencodage).

L'exportation vers un disque optique n'est à envisager que si l'on maintient le format source :
- Mpeg2 (SD) −> DVD
- Mpeg4 (HD) −> DVD AVCHD ou Blu-ray
- Mpeg4 (UHD), HEVC −> Blu-ray UHD. 

● Le transcodage n'est pas une solution miracle. Le choix des bons paramètres nécessite la compréhension du processus et l'utilisation d'un matériel performant. Parmi la gamme des encodeurs disponibles, très peu offrent des performaces suffisantes. Malheureusement, Internet regorge de conseils préconisant à tort et à travers une conversion, sans respect des normes, de surcroît avec un convertisseur non fiable. Ne comptez pas sur moi pour abonder dans ce sens. 

puce 103 Quel matériel me faut-il ?

La première règle à retenir lorsque l'on veut faire de la vidéo est, avant d'acheter un appareil vidéo, de vérifier la compatibilté avec l'ensemble de son équipement : pour le 4K > ordinateur avec ressources importantes, logiciel de montage gérant les codecs 4K, écran 4K, lecteur 4K. Vouloir adapter la vidéo à son matériel, c'est inéluctablement se créer des problèmes.
Il est toujours recommandé, avant d'acheter un matériel, de vérifier le rapport qualité/prix, et concernant le choix d'un logicial, de procéder à des essais, tant la qualité et surtout les performances varient d'un produit à l'autre (voir tests).
ponctuation icone 033 En grande majorité, les problèmes rencontrés lors du traitement vidéo proviennent de l'emploi d'un matériel inadapté et d'une utilisation non conforme.

puce 103 Prenez la bonne résolution.

Votre priorité est la réussite de vos vidéos, qu'à cela ne tienne, la solution est simple : prendre une bonne résolution.

bouton retour

top

La zoomite, vous connaissez ?

C'est l'utilisation abusive et inutile du zoom, par un débutant.

Le zoom sert à changer de focale . Accessoirement, il peut être utilisé pour créer un effet. Un effet zoom, comme tout autre effet, doit être appliqué à bon escient.

Le zoom avant consiste à attirer l'attention sur un détail ou partie de l'action, par exemple une scène avec plusieurs personnages et dont l'action d'un personnage en arrière plan mérite d'être valorisée. Lorsqu'il s'agit de faire un gros plan sur un détail, il est préférable de montrer un plan large suivi d'un plan serré (le zoom se fait hors enregistrement).

Le zoom arrière part d'un détail pour le replacer dans son contexte général (élargissement du cadre), intéressant pour dégager un effet de surprise.


bouton retour

La première difficulté d'un débutant est l'autocensure. Peu lui importe la longeur d'une séquence, il filme.

Dès la prise de vues, il est bon d'apprendre à gérer ce qui est utile à filmer et ce qui ne l'est pas pour la comprehension du film. Être sélectif au tournage n'apporte que des avantages : économie des supports (carte mémoire ...), montage faclité.

Le vidéaste filme dans le but de raconter par la suite une histoire. Cette histoire sera construite au montage. Un montage est mieux réussi quand il a été anticipé au tournage : les séquences ont été filmées en obéissant à un processus réfléchi, conçu dans la perspective du montage. Au cinéma cela s'appelle " script ". Bien entendu le script d'un voyage ne peut être élaboré à l'avance, néanmoins, il est possible d'en préparer la trame.

bouton retour

Le travelling est un mouvement du caméra dans le but  soit de suivre un sujet en mouvement, soit de s'en rapprocher ou de s'en éloigner. Il peut être obtenu par différents moyens : en caméscope porté (l'utilisation d'un steadycam est préférable), en utilisant un véhicule. Le milieu professionnel utilse d'autres moyens : chariot circulant sur des rails, grue, louma.

Le travelling peut être combiné à un effet de zoom (avant ou arrière), à un panoramique.

Pour la continuité des plans, veillez à respecter la règle des 180°.

bouton retour

Mentions légales

Droits réservés

GYPSE VIDEO 2018