Nous avons 86 invités et aucun membre en ligne

15

Aussi bonne soit l'idée d'un film, elle a besoin d'être mise en valeur, et son développement nécessite des qualités narratives. Pour ménager l'effet de surprise, plantez les lieux en tournant une séquence d'introduction qui mettra déjà dans l'ambiance. 

La règle d'or, pour un film de voyage, est de penser montage lors du tournage. Il ne faut pas filmer tout ce qui bouge, mais suffisamment pour construire son film. Vous devez au préalable déterminer pour quel public est destiné votre film et quel message vous voulez faire passer (un film de voyage vacances familiales et un film style reportage ne visent pas le même public) . Tournez utile, c'est à dire, faites une sélection lors de la prise de vues. Décidez avant le tournage quel sera le plan ou la séquence clé  qui représentera le mieux l'idée du film. Essayez de filmer court et intéressant.

La structure d'un film de voyage est simple : une intro, le voyage, le final. Pour la cohérence et la continuité du film, pour l'unité du sujet, prévoir un fil conducteur : par exemple un personnage qui sera le lien de chaque étape (chapitre), ou encore le tracé d'un itinéraire. Sans un minimum d'unité, un film devient très vite ennuyeux à regarder.

Lors d'un voyage (individuel ou organisé), le temps nécessaire pour filmer, le choix d'un emplacement pour la prise de vues ne correspondent pas toujours à nos désirs, il faut s'adapter aux circonstances.

Sur un site, la visite en groupe n'offre pas les meilleures conditions pour le tournage. Il est souvent nécessaire, au détriment des commentaires du guide, de se séparer du groupe.

La rue regorge de points intéressants révélant la vie locale. Les sujets et curiosités ne manquent pas (places, marchés, fontaines, lampadaires, enseignes, architecture...). La nuit est un spectacle coloré et lumineux favorable à une prise de vues jouant avec les lumières et impulsant un rythme.

Les gens, leurs activités, leurs coutumes sont des sujets intéressants à traiter. C'est l'occasion de croquer des portraits dans différents angles.

Le style reportage est une solution qui s'applique très bien au film de voyage.

Une séquence de 12 à 15 s, de 3 ou 4 plans suffit pour porter une idée, un sentiment. Une séquence dénuée d'expression est inutile. La notion d'émotion est indispensable pour créer le mouvement du film et captiver son public

Quelques techniques :

  • le panoramique : Sont rares les vidéastes qui acceptent de s'encombrer d'un trépied lors d'un voyage. Le vidéaste réalise alors le panoramique à main levée (caméscope porté). Il faut en ce cas, prendre une position stable, caler le camécope contre soi respiration bloquée. Ne pas hésiter à en réaliser plusieurs en prenant soin de maintenir régularité et fluidité dans le mouvement.
  • le travelling : à pied, à cheval, en voiture est la formule adéquate pour un travelling. Les vacances (ou voyage) sont l'occasion d'utiliser des moyens de transport inhabituels (luges, parapente, calèche, montgolfière, téléphérique, ...). Autant en profiter pour des travellings. Un travelling arrière (depuis la lunette arrière d'une voiture) donne l'impression de quitter les lieux.
  • le zoom : à utiliser avec partimonie (mieux vaut souvent alterner plans larges et plans serrés) .
  • le grand-angle : Quand la distance est insuffisante pour cadrer un ensemble, le grand-angle permet d'augmenter le champ de vision. Attention toutefois, un grand-angle déforme les lignes droites.
  • le téléobjectif : La profondeur de champ réduite concentre l'attention sur le sujet principal, l'arrière plan est flou.

Attention au phénomème de condensation lors d'un passage brusque d'un endroit frais à un endroit chaud (ou vice-versa). Voir : Trucs et astuces

MONTAGE

La postproduction est considérablement simplifiée quand, dès le tournage, le montage est anticipé.
Le montage peut se présenter sous différentes formes :
- En suivant la chronologie (jour par jour). Avantage : permet de mettre en scène les membres du groupe (famille, amis ...) participants au voyage. Inconvénient : ce type de vidéo n'intéresse que les personnes concernées par le voyage.
- Style documentaire : quelle que soit la chronologie du tournage, un site sera traité dans la même étape. Avantage : suivi d'un itinéraire et lecture compréhensible pour un large public.
Continuité image/son : exemple d'une séquence sur un groupe folklorique :
 - Une scène pour conserver un extrait musical sans coupure : priorité au son
 - Plusieurs scènes (sur même thème musical) en différents plans (larges, serrés) : priorité à l'image. Au montage, les plans seront raccordés sur le fond musical de l'extrait non entrecoupé.

Juridique : lire la suite

Quelques exemples de vidéos dans GALERIE VIDEO

 

 

bouton retour

top

Mentions légales

Droits réservés

GYPSE VIDEO 2017