vos créations

creations3.

Nombre de visites

depuis le 10/11/2015

Nous avons 81 invités et aucun membre en ligne

A small battery-operated flashlight consisting...

Image importée 

Laissons aux spécialistes les notions physiques de l'éclairage, univers complexe. Quelques notions élémentaires mais néanmoins lumineuses, suffiront à nous éclairer.

Tout comme l'image et le son, l'éclairage est un langage. Pour illustrer le propos, prenons un exemple:
Faisons une série de clichés de portraits, en respectant le même angle de prise de vue, la même focale, la même distance, et nous voulons cependant donner à ces portraits des expressions différentes.  Vous l'avez compris, nous appliquerons un éclairage différent à chaque cliché : un éclairage frontal, un éclairage de côté, un éclairage croisé, un éclairage semi contre-jour. Ainsi, le visage changera d'aspect à chaque cliché.

Cet exemple nous montre qu'il existe plusieurs façons d'éclairer le sujet.
  • Extérieur :
Le vidéaste ou photographe amateur doit la plupart du temps s'adapter aux conditions lumineuses présentes. Il peut être confronté au problème de l'ombre. L'utilisation de réflecteurs permet d'adoucir les ombres.
L'utilisation de la lampe d'appoint (caméscope) ou du flash (APN) s'avère souvent utile, notamment pour les portraits, les contre-jours ou lorsque la luminosité est très contrastée
  • Intérieur :
Les conditions d'éclairage sont rarement favorables. Le mieux est de disposer de plusieurs sources.
L'amateur utilise souvent des lampadaires halogènes. Il vaut mieux utiliser des tubes fluorescents dont la lumière diffuse n'éblouit pas et éclaire bien la pièce et les visages. Il est conseillé de ne pas mélanger lumière artificielle et naturelle : la température des couleurs varie selon la source lumineuse, casse-tête pour le bon choix de la balance des blancs. Il est préférable de travailler uniquement avec le type de lumière dont on a besoin.
Le matériel necessaire à un bon éclairage se compose :
- projecteur à volets pour la source principale
- réflecteur parapluie pour la source d'ambiance
- spots à lumière dirigée pour éclairage latéral, de fond
- écran blanc pour réfléchir la lumière
Réfléchissons un peu, le vidéaste ou photographe amateur s'équipe-t-il d'un tel matériel ?  Il peut toutefois améliorer l'éclairage avec du matériel improvisé. Des lampes de bureau feront office de spots, l'écran blanc peut être réalisé avec tout matériau dont la surface est blanche (polystyrène, papier, tissu, écran de projection pour diapositives ...)
Divers caméscopes sont équipés d'une lampe d'appoint. Elle permet dans de nombreuses circonstances (intérieur ou extérieur) de corriger des problèmes d'éclairage. La Minitorche LED Hama peut s'avérer un accessoire utile et efficace.
Éclairage classique de studio :

éclairage

  1. éclairage principal (à 45° du sujet et en hauteur)
  2. éclairage d'ambiance (projecteur parapluie) diffuse une lumière douce pour adoucir les ombres
  3. projecteur en semi contre-jour et dans l'axe du principal (doit avoir une faible luminosité)
  4. éventuellement, un projecteur de fond dirigé vers un écran blanc qui renvoie une lumière diffuse.

Astuce : optez pour des spots identiques réglables avec un variateur de lumière.

accueil

top

Mentions légales

Droits réservés

GYPSE VIDEO 2017