vos créations

creations3.

Nous avons 26 invités et aucun membre en ligne

AVANT-PROPOS

Construire une vidéo consiste à structurer des images pour raconter une histoire. Pour cela nous devons développer 2 qualités essentielles : l'art de la photographie (base de la vidéo) et l'art de raconter.

Les codes narratifs sont des clés pour la compréhension de l'histoire.
 
Et si l'on passait de la théorie à la pratique. Comment ? avec un jeu.
Quelles sont les règles du jeu ? Ce sont celles du montage vidéo.
Ensemble nous allons construire une histoire à partir de plusieurs hypothèses. Le choix d'un plan dans une scène est subjectif. Vous aurez à choisir entre plusieurs propositions. Votre choix conduira le spectateur sur la piste que vous souhaitez lui faire prendre. En somme, un jeu de pistes.

LE JEU  

Le sujet : un kidnapping

Le genre :
a) drame : sujet grave où la confrontation humaine repose sur les émotions, le langage et l'esprit
b) tragégie : situation théâtrale de personnages d'un rang social élevè dont le dénouement se traduit par la mort d'au moins un des protagonistes
c) comique : sujet traité avec humour pour provoquer le rire
d) suspense : tient le spectateur dans une attente angoissée
e) action : conflit avec des scènes spectaculaires, violentes
Nous nous limitons, pour ce jeu, au genre suspense.

"Silence sur le plateau"  "Action".

Scène 1 :
Plan 1 : plan large : une voiture cicurlant sur une route en rase campagne.  Plan 2 : plan poitrine sur le conducteur. Il tourne la tête et regarde derrière lui. Plan 3 : Sur la banquette arrière, une femme baillonnée et les mains ligotées.
Que vous suggère cette scène :
a) un kidnapping pour une demande de rançon
b) un kidnapping pour un organisme mafieux
c) le kidnapping d'une proche du conducteur
Aucun indice ne permet de s'orienter vers une hypothèse
 
Scène 2
Plusieurs plans descriptifs sur le conducteur : vous avez le choix pour déterminer le comportement du conducteur :
a) Le personnage est sûr de lui, il exprime la force, la puissance, il est indifférent au sort de sa prisonnière :
conduite maîtrisée : gros plan du visage (visage détendu concentré sur la route), plan du personnage tenant le volant,  gros plan de la main sur le levier de vitesses (passage synchronisé des vitesses) ...
b) Le personnage est ordinaire, maladroit  :
conduite hésitante :  gros plan du visage (transpiration du visage), plan du personnage le buste proche du volant, plan serré sur un maladroit changement de vitesse (craquements) ...
c) Le personnage veut arriver rapidement au but :
conduite d'un conducteur pressé : gros plan du visage (visage tendu), gros plan sur l'indicateur de vitesse qui affiche une vitesse excessive, crissement de pneus ...
L'emploi d'un gros plan du visage est un code narratif pour situer l'atmosphère psychologique. C'est une information importante pour le spectateur.
 
Scène 3
Le conducteur consulte l'heure à sa montre.
 
Scène 4.
Plan sur la route, dans le sens opposé : un troupeau de moutons prend toute la largeur de la route.
Que vous raconte cette scène :
a) un décor dans le paysage
b) l'annonce d'un fait prochain, commun à la voiture et au troupeau
c) l'annonce d'un imprévu pour le chauffeur
En langage cinématographique, montrer un véhicule ( ou un personnage ...) allant dans un sens, puis un autre venant de la direction opposée  (ici les moutons) est un code souvent employé dont la connotation varie selon le thème du film (suspense, romanesque, comique...)
a) ce plan considéré comme un descriptif du décor est une information qui n'apporte rien à l'histoire
b) généralement, ce code est annonciateur d'un évènement qui va mettre en relation les 2 sujets (ici voiture et moutons)
c) dans un suspense, ce code, en plus de b) place le spectateur dans l'attente d'un imprévu inquiétant
 
Scène 5
Plan sur la passagère : elle essaie discrètement de se libérer des liens.
 
Scène 6
Plan 1 : le conducteur regarde son rétroviseur, il apercoit une voiture qui le suit. Plan 2 : gros plan sur le conducteur du véhicule qui suit.
À vous de choisir quelle information vous voulez transmettre :
a) le suiveur est anonyme : regard neutre, il ne manifeste aucun intérêt pour le véhicule qui le précède. Le spectateur reste dans l'ignorance sur le rôle de ce personnage.
b) le suiveur est acteur dans l'intrigue : dans ce cas de figure, la course poursuite est incontournable.
 
Scène 7
Le conducteur de la première voiture consulte à nouveau sa montre.
Quelle signification donnez-vous à cette scène :
a) le personnage est froid, calme : il vérifie si son timing est respecté
b) il est anxieux, le temps lui semble interminable
c) il est pressé d'arriver à destination
Le profil a)  b) ou c) est une conséquence de l'option choisie scène 2
Cette scène (consulter à plusieurs reprises l'heure) utilise un code cinématographique qui caractèrise l'impatience, l'inquiétude du temps.
Pour le choix a) scène 2, la scène 7 s'avère incompatible, il faut alors la supprimer.
 
Scène 8
La passagère prisonnière esaie toujours de défaire ses liens.
a) elle se libére des liens
b) ses tentatives restent infructueuses
Le choix n'est pas anodin, la suite de l'histoire dépend de l'option choisie.
a) la réussite implique obligatoirement une prochaine action importante du personnage dans le déroulement de l'intrigue
b) l'échec maintient le personnage dans un rôle secondaire.
 
Scène 9
Plan 1 : La voiture du personnage principal arrive à hauteur du troupeau de moutons qui bloque la route. Plan 2 : le conducteur est contraint de s'arrêter. Plan 3 : à vous de donner une suite :
a) le conducteur descend rapidement de son véhicule et fuit
b) le conducteur tente une solution pour contourner l'obstacle
c) le conducteur du véhicule suiveur intervient pour libérer la prisonnière
d) la passagère  profite de l'arrêt pour s'échapper en courant vers la voiture suiveuse
e) autres (pensez à vos choix dans les scènes précédentes).
La décision finale vous appartient. Bien sûr, elle peut créer la surprise.
Votre choix doit rester crédible, par exemple :
a) et profil b) scène 7
b) et profil a) scène 7
c) et option b) scène 6
d) et option a) scène 8 (rôle de ce personnage obligatoirement actif)
e) autres (par exemple pour option a) scène 8 : la passagère neutralise le kidnappeur) ...
Le dénouement doit apporter au spectateur les réponses aux questions posées sur les protagonistes.
Distribuer volontairement des indices qui conduisent le spectateur sur une fausse piste nécessite un savoir-faire.
 
Et le son ?  Le processus est identique.  La bande son contribue à la compréhension. Des illustrations sonores bien choisies renforcent l'idée portée par une image.
 
J'espère que ce petit jeu vous aura amusé, mais au fait, en quoi consistait-il ? Vous avez tout simplement écrit un scénario. Plus exactement une ébauche car le scénario doit répondre aux questions :
→ le personnage principal qui est-il ?
→ que fait-il ?
→ où va-t-il ?
→ quelles sont ses motivations ?
→ les autres personnages qui son-ils ?
→ que font-ils ?
→ etc.
 
 
Conclusion
 
a) il est très important d'écrire avec rigueur le scénario avant le tournage.
b) apprendre les codes et les règles pour construire une vidéo.
c) ce site met à votre disposition de nombreux atouts pour réussir votre montage.
top
bouton retour

Mentions légales

Droits réservés

GYPSE VIDEO 2017