vos créations

creations3.

Nous avons 75 invités et aucun membre en ligne

Au vu des vidéos présentées sur Internet, il me parait nécessaire de rappeler quelques conseils pour ceux qui souhaitent  réaliser dans de bonnes conditions le tournage d'un spectacle. La réussite d'un montage dépend de la qualité du tournage.

Ne jamais perdre de vue : anticiper le montage est la première règle à mettre en œuvre lors du tournage.

Deux éléments sont à prendre en considération : l'enregistrement de l'image avec la nécessité de varier les plans, l'enregistrement de l'audio en continu. Le matériel minimum à prévoir est un caméscope et un micro directionnel externe.

Filmer un spectacle dans un grand espace (stade de France) ou dans une petite salle (salle des fêtes du village) sont deux situations  incomparables. 

● Dans un grand espace :

Les conditions sont peu favorables pour réussir un bon tournage dans un grand espace : éloignement de la scène, bruit ambiant, gêne provoquée par les autres spectateurs.

Le vidéaste est contraint de filmer depuis la place qui lui est réservée. Le manque de mobilité l'oblige à tourner en continu. Il ne peut interrompre l'enregistrement pour varier ses plans. Pourtant au montage, il devra faire des coupures, supprimer les mouvements de caméra, ajuster les raccords, sans nuire à la continuité du son.

Comment faire des coupures pour l'image et pas le son ? En incrustant d'autres images. La technique du montage consiste à assurer la fluidité dans le raccord des plans. Dans certains cas, il n'est pas possible d'obtenir une continuité ou fluidité entre deux plans. On insère alors un plan qui sert de transition, ce plan s'appelle plan de coupe. Les images qui seront utilisées en plans de coupe sont  filmées avant le début du spectacle : lieux, spectateurs, scène, éclairage, ..., en plans larges et plans serrés. 

● Dans une petite salle :

Un accord avec un organisateur du spectacle est souvent possible et favorise les conditions de tournage. L'idéal est d'opérer avec deux caméscopes : 

  • L'un sur trépied, sera fixe près de la scène en évitant la sono (effet  Larsen) aura pour priorité d'enregistrer le son en continu et l'image en plan large. L'usage d'un micro  directionnel externe améliorera la qualité du son. Le micro est à placer au milieu devant la scène en adoptant une inclinaison de 45°.
  • Le second caméscope permet de filmer dans des plans variés et sous différents angles. Le vidéaste filme depuis deux ou trois points à condition que ses déplacements ne nuisent pas au bon fonctionnement du spectacle. Au montage, les images du premier caméscope serviront pour des plans de coupe.

 

 

 

bouton retour

top

Mentions légales

Droits réservés

GYPSE VIDEO 2017